, , , , | 15 octobre 2015

à la mer à vélo : elles roulent avec Vélogik contre le cancer du sein

Alameravélo
480 km à vélo, 1800m de dénivelé en 7 jours pour joindre Chambéry à la Mer Méditerranée : elles l’ont fait ! Parties de la mairie de Chambéry le samedi 3 octobre, 23 femmes roses en VAE ou en tandem sont arrivées aux Saintes-Maries de la Mer ce vendredi 9 octobre. Le lendemain, elles sont toutes…

480 km à vélo, 1800m de dénivelé en 7 jours pour joindre Chambéry à la Mer Méditerranée : elles l’ont fait ! Parties de la mairie de Chambéry le samedi 3 octobre, 23 femmes roses en VAE ou en tandem sont arrivées aux Saintes-Maries de la Mer ce vendredi 9 octobre. Le lendemain, elles sont toutes revenues accueillies par leurs amis et des élus de Chambéry.

IMG_2098

Elles, ce sont 23 femmes de 34 à 74 ans, qui sont ou ont été atteintes du cancer du sein. Le défi « A la Mer à Vélo » lancé et organisé par l’association 4S et Odyssea, avec le soutien de l’Agence Écomobilité, que préside Nicolas Mercat, avait pour objectif de remettre en activité physique des femmes atteintes par le cancer et prévenir la récidive. Durant tout leur périple, elles étaient accompagnées d’une équipe médicale et technique de 17 personnes. Le club cycliste de Saint-Genix Aoste avait encadré leur préparation de remise en selle. En plus de promouvoir l’utilisation du vélo au quotidien, elles se sont lancées un défi personnel en faisant des centaines de kilomètres sans êtres cyclistes aguerris ni mêmes sportives, et montrer que l’on peut sortir plus fort de l’épreuve de la maladie en lançant à toutes les femmes malades un message d’espoir. Avec d’autres qui ont apporté leur pierre au projet, Vélogik a été partenaire de ce beau défi en fournissant à cinq participantes des vélos électriques issus du parc de la ViaRhôna.

P1150237

« Certaines n’avaient pas touché un vélo depuis quarante ans, beaucoup n’étaient pas particulièrement sportives, mais après plusieurs mois de préparation, le pari est tenu », relate Nicolas Mercat en guise de bilan. « Avec des étapes de 55 à 93 km, le vent de face certains jours et quelques rares gouttes de pluie, elles n’ont pas démérité. A l’aise sur le vélo, gérant bien l’effort et la sécurité, elles ont été formidables. L’accueil dans toutes les communes, des plus petites aux plus grandes, a été à la hauteur du défi, inoubliable. […] Le soir, à Grenoble, Valence et Avignon, des conférences ont été organisées pour sensibiliser à l’importance du dépistage, de la prévention par l’activité physique. Devant une salle comble à Avignon, le professeur Serin, cancérologue a rappelé l’impact considérable d’une activité physique régulière comme le vélo sur la prévention de la récidive. Plus que le défi sportif, ces femmes lancées dans cette aventure, retiendront d’abord l’incroyable énergie, la solidarité dégagée par le groupe tout au long du voyage et la certitude que tout est possible après la maladie ».

Le voyage de ces 23 femmes fera l’objet d’un film, d’une exposition et d’un reportage photo. En attendant, la sensibilisation autour du cancer du sein et à son dépistage continue tout au long de cet « octobre rose » partout en France. 

 

Nos autres actualités