, , | 13 novembre 2015

Édition 2015 de l’opération ViaRhôna à VAE : bilan et perspectives

P1090169
La troisième édition de l’opération « Découvrez la ViaRhôna et ses territoires à Vélo électrique » s’est achevée à la fin du mois d’octobre. Inaugurée pour la première fois à l’été 2013 par Vélogik et la Compagnie Nationale du Rhône, sponsor principal, l’opération a rencontré un beau succès et s’est renouvelée selon le même principe mais à une…

La troisième édition de l’opération « Découvrez la ViaRhôna et ses territoires à Vélo électrique » s’est achevée à la fin du mois d’octobre. Inaugurée pour la première fois à l’été 2013 par Vélogik et la Compagnie Nationale du Rhône, sponsor principal, l’opération a rencontré un beau succès et s’est renouvelée selon le même principe mais à une échelle toujours plus large. Cet événement estival (d’avril à octobre en 2015) propose un nouveau moyen de parcourir la véloroute voie verte et ses territoires à l’aide d’un vélo à assistance électrique. Ce mode de déplacement doux – mais actif ! – permet de s’évader sur les différents tronçons déjà aménagés de ViaRhôna. De chaque tronçon, le visiteur peut gagner facilement des voies secondaires pour admirer des sites naturels et historiques remarquables, qui vous ont été présentés par le site et la page Facebook dédiés au service durant toute la saison.

Pour entrer dans les détails, les vélos étaient disponibles à la location auprès de partenaires locaux sur huit territoires différents en 2015 (contre deux en 2014), suivant plusieurs formules allant de la demi-journée à la semaine. Entre 2014 et 2015, le nombre de vélos est ainsi passé de 40 à 130. Les territoires constituent des partenaires financiers mais jouent aussi un rôle de relais de communication essentiel. Avec 1200 affiches, 24000 flyers diffusés et 30 articles publiés dans la presse locale publiés à propos de l’opération, ViaRhôna à vélo électrique représente d’ailleurs un dispositif conséquent à gérer pour ces territoires comme pour CNR et Vélogik. Des pages de publicité ont été achetées afin de promouvoir l’élargissement de l’offre pour la première fois à l’occasion de la troisième édition, et un nouveau site web, conçu par Vélogik et mis en service le 5 mai, a été visité 7500 fois depuis son ouverture. 30 animations locales, réalisées par les partenaires et/ou les territoires, ont elles aussi accru la visibilité du concept en proposant l’essai de vélos électriques tout en expliquant le potentiel touristique des activités liées à ce mode de voyage inédit.

Panorama Condrieu

Inauguration de l’opération sur le territoire des Rives du Pilat, dans la région de Condrieu

LES UTILISATEURS REVIENNENT

L’édition 2015 s’est soldée par de bons résultats, même si elle a souffert entre autres d’un contexte climatique inédit. 880 locations ont été enregistrées, représentant 22 000 kilomètres parcourus au total et 7 locations par VAE en moyenne. C’est 12% de moins que l’année dernière, mais 17% de plus qu’en 2013. La qualité du service a encore une fois été jugée très satisfaisante par une très grande majorité des utilisateurs : 4 sur 5. Cette année, ces utilisateurs ont été plus jeunes que d’habitude : 50% avaient moins de 40 ans.

Ce sont les territoires où l’opération est proposée pour la deuxième ou troisième fois (Chautagne et Rives du Pilat) qui tirent le mieux leur épingle du jeu. L’activité s’est installée et est mieux identifiée, les partenaires y sont très efficaces et proposent une flotte plus conséquente capable de répondre aux besoins des groupes, dont la demande est en progression. Des visiteurs, mais aussi des locaux (la moitié de la clientèle) qui ont eu une première expérience en 2013 ou en 2014 sont revenus avec plaisir.

IMAG0090BIS

Animation en Chautagne (Savoie)

LA CANICULE A FREINÉ LES LOCATIONS

Concernant les loueurs, les vélos ont été davantage demandés chez les « prestataires sportifs » et les offices de tourisme que chez les hébergeurs ou dans les magasins. Et pour cause : la saison touristique a été difficile dans une partie du sud-est, et la canicule persistante en juillet a écarté les visiteurs des activités physiques en extérieur. Par ailleurs, le service est plus en accord avec le coeur de métier des prestataires d’activités et de découvertes sportives, en somme plus facilement « vendeur » et moins nouveau. Le succès des « packages » touristiques auprès de ces spécialistes nous incite à proposer pour les prochaines années des solutions plus adaptées pour les familles.

Comme à chaque fin de saison, les vélos loués pendant l’opération sont tous attribués à la revente aux particuliers. Choisis pour leur fiabilité, leur puissane et leur profil adapté aux publics peu habitués au vélo, ils sont en outre pour ainsi dire neufs, ayant peu roulés. Vélogik les propose à des tarifs très attractifs (-30% au moins). Cette revente apporte à sa manière un soutien au développement des mobilités alternatives dans la région. La plupart sont venus le chercher au début du mois de novembre, juste après le rapatriement du parc à Lyon, mais il s’en est aussi vendu beaucoup en Ardèche, dans la Drôme et la région de Vienne. C’est maintenant la dernière ligne droite pour cette phase : tous les vélos ont été vendus, sauf 26 ! Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site.

IMG_1618 MAP_0354

DÈS 2016, UN SERVICE ÉLARGI ET PERMANENT

Quelle perspectives pour les années qui viennent peut-on donner à l’opération ? Dès le printemps prochain, un tout nouveau service de location de vélos à assistance électrique très ambitieux sera lancé sur tous les territoires traversés par la véloroute ViaRhôna . Il ne sera plus consacré uniquement à une vocation utilitaire mais permettra de répondre aux usages utilitaires jusqu’alors peu envisagés à une échelle régionale dans les différentes offres de location qui existent en France. En effet, ce projet de mobilité cyclable sera déployé sur une période de 24 mois continus (jusqu’en 2018), c’est-à-dire pas seulement en saison estivale, et offrira un parc de 200 vélos avec trois types : VAE, VTC et VTT. Chaque collectivité partenaire en proposera chacune au moins 10. Une telle flotte apportera une qualité et une notoriété plus forte à ce nouveau service, et par là-même confortera l’utilité quotidienne et locale des aménagements de la véloroute. De quoi instaurer un changement d’habitudes durable le long de ce qui est appelé à devenir un nouvel axe majeur de déplacements : ViaRhôna.

 

 

Nos autres actualités